• Sur le plateau des Claparèdes

    Lever de soleil sur le Luberon .  Plateau des claparèdes .

     

    Le toponyme claparède représente l'occitan clapareda, plaine caillouteuse,

    dérivé de clap/clapa (masculin et féminin) désignant l'éclat de roche, le caillou, le bloc rocheux.

    Il s'agit de terrains pierreux, difficiles à travailler, très souvent arides.

    Le doublet clap/clapa a donné également clapàs et clapièr, qui nomment un amas de pierres.

    Le synclinal où coule le Calavon est flanqué sur sa rive droite des Monts de Vaucluse

    et sur sa gauche des deux Luberon.

    C'est sur ce versant, au pied du Grand Luberon, que l'érosion a dégagé le plateau des Claparèdes.

    Sur l'autre rive, et en face, restent les strates isolées formant la colline de Perréal.

    Reposant sur une base de calcaires subrécifaux (Barrémien et Bédoulien),

    le plateau se structure en plusieurs étages géologiques.

    Son socle est constitué de calcaire du Crétacé supérieur.

    Par dessus se trouvent des couches caractéristiques de l'Éocène et le l'Oligocène.

    Enfin sa plaque sommitale est composée de molasse calcaire miocène.

    Cette dernière strate, riche en fossiles, a été profondément entaillée par la vallée de l'Aiguebrun.

    Cette molasse, facilement fragmentable, a de tout temps constitué un matériau de construction très recherché.

    Elle a fourni les pierres pour édifier nombre de monuments antiques d'Apt

    et la quasi totalité des bories ont été bâties avec ces lauzes.

     

    Sur le plateau des Claparèdes

    La culture de la lavande se fait de plus en plus .

     

    Sur le plateau des Claparèdes

    Une des Bories bâtie avec ces pierres .

     

    Sur le plateau des Claparèdes

    Ces pierres servaient également à construire des murs et délémiter les parcelles .

    La plantation de lavande rend l'accès des bories interdit.

     

    Sur le plateau des Claparèdes

    Le plateau des Claparèdes offre une vue unique .

    avec ce champ de lavande, au fond, le Ventoux, enneigé .

     

    Images : Déclik (26 Janvier 14)             Texte : source Wiki

     

     


  • Commentaires

    1
    Dimanche 26 Janvier 2014 à 16:58

    J'aime beaucoup la dernière photo pour la perspective et au fond le Mont Ventoux enneigé ! bon dimanche bisous

    Rozy

    2
    Lundi 27 Janvier 2014 à 09:20

    Une bien belle région que j'ai aimé parcourir il y a quelques années.

    Bon lundi,

     

    Daniel.

     

    3
    Mercredi 29 Janvier 2014 à 08:49

    C'est avec plaisir que je viens revoir tes photos ce cette belle région

    Bisous

    Rozy

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :